Technologie : zoom sur la biométrie

Photo Technologie : zoom sur la biométrie

De nos jours, on entre de plus en plus dans un monde informatisé. La technologie tend à gérer tous les domaines de notre existence. Le traitement des informations actuelles se fait de manière automatique pour beaucoup plus d'accessibilité et de rapidité. Un des fruits du développement technologique est l'émergence de la biométrie. Ce dernier commence à marquer sa réputation à travers chaque pays du globe. Mais qu'est-ce qu'on entend par biométrie ?

Zoom sur la biométrie

Qu'est-ce que la biométrie ?

À travers une expansion technologique qui ne cesse d'évoluer, le traitement automatique des informations a touché le domaine de l'identification. Par définition, la biométrie c'est une des technologies qui traite des documents identitaires à partir d'une base de données informatique. Elle sert à identifier automatiquement un individu.

De plus, l'identification se fera par une reconnaissance des caractères personnels biologiques ou comportementaux. Nombreux sont les moyens d'identification biométriques comme la reconnaissance faciale,  l'analyse de la rétine ou de l'iris, la vérification de l'empreinte digitale et la reconnaissance vocale.

Semlex fait partie des entreprises dotant d'une expertise considérable dans le domaine. Dirigée par Albert Karaziwan, cette entreprise détermine la crédibilité de la biométrie. Pour plus d'information sur l'entreprise, allez sur https://semlex-blog.com

Les types d'authentification biométrique

Généralement, la biométrie possède deux façons d'authentification. D'une part, l'authentification physiologique et d'autre part l'authentification comportementale. Concernant l'authentification physiologique, l'identification est basée essentiellement sur les traits morphologiques de l'individu. On parle alors d'analyse des empreintes digitales, de la forme de la main, du réseau veineux, de l'œil ou encore de la face. Mais il existe également des identifications biologiques dans l'authentification physiologique.

Dans le cas de celle-ci, on procède à l'analyse du sang, de la salive ou même de l'urine. Bref, ce qui pourrait contenir l'ADN de l'individu. Pour l'authentification comportementale, l'identification s'effectue à partir du non-physique. Par exemple, la voix ou la reconnaissance vocale, les signatures, la démarche ou encore la gestuelle. Nombreux sont les comportements pouvant être authentifiés par la biométrie.

Les modes d'identification

Jusqu'à nos jours, il n'y a encore que trois modes d'identification se basant sur le savoir, l'avoir et la personnalité. La plus ancienne d'entre eux est l'identification par le savoir. Elle fait référence à l'usage des mots de passe, ou des expressions secrètes.

Actuellement, la biométrie a permis à ce mode d'identification de s'automatiser à travers la reconnaissance vocale ou l'entrée d'un mot de passe électronique. L'identification par l'avoir, remonte depuis bien longtemps. Elle fait référence à l'usage de la clé ou d'un badge. Cependant, la technologie a transformé cette identification par l'emploi d'une carte électronique à utiliser comme une clé. Enfin, l'identification par la personnalité se réfère à l'authentification physiologique.

Les risques de la biométrie

Malgré l'essor de la biométrie dans nombreux domaines, les risques ne sont pas absents. Dans le cas d'une erreur informatique, le logiciel pourrait rejeter l'identité d'un individu. C'est-à-dire une non-reconnaissance de la personne même si elle est déjà enregistrée dans la base de données. Même avec la moindre erreur, cela peut aboutir à un grand danger. Les erreurs sont probables, mais elles sont réduites si la biométrie est maîtrisée par une autorité. Des entreprises qui se spécialisent dans le traitement biométrique des identités se présentent comme étant les plus fiables.